OK

Nos conseils, astuces et solutions pour vous, professionnels

Conseil De Pro

Comment améliorer la gestion des déchets en entreprise ?

Gestion des déchets en entreprise

La gestion des déchets en entreprise ne concerne pas uniquement les grandes industries, et donc les détritus nuisibles et dangereux. Toute firme peut être amenée à produire ou à détenir des déchets, et il existe des obligations légales qui s'appliquent en la matière. Quels que soient son type de clientèle, sa taille et son activité, chaque entreprise a le devoir d'assurer ou de faire assurer la gestion de ses déchets. Découvrons de ce pas les actions qui peuvent être menées dans ce cadre.

Qu'est-ce qu'un déchet ?

D'après le dictionnaire de la langue française Le Robert, « un déchet est un détritus, un résidu impropre à la consommation ». Lorsqu'il s'agit précisément de la gestion des déchets en entreprise, cette définition peut s'élargir, et dans cette extension, le déchet devient alors toute substance, tout objet, ou tout bien meuble, dont la société se défait ou dont il a l'intention ou l'obligation de se défaire. Ces détritus peuvent prendre des formes multiples et peuvent être recueillis dans des contenants comme un sac poubelle par exemple.

Le Code de l'Environnement définit le cadre réglementaire des déchets de même que les responsabilités et obligations du producteur de déchets. En conformité avec la réglementation en vigueur, la gestion des déchets en entreprise, revient à la firme en tant que producteur de déchets. Cette responsabilité lui incombe qu'ils soient générés par sa propre activité, recueillis dans un cendrier, collectés par le service public (et donc assimilés à des déchets ménagers) et ceux provenant d'un travail réalisé chez l'un de ses clients.

Sensibiliser le personnel

La réussite de toute action collégiale repose pour une grande part sur l'adhésion du personnel et les nouveaux gestes, habitudes et réflexes créés. Ainsi, la sensibilisation et l'intérêt du personnel (employés et cadres) sont primordiaux pour la réussite de toute démarche en matière de gestion des déchets en entreprise. Car, il est ordinaire de constater que l'analyse de la condition de départ présente des dysfonctionnements causés entre autres par une méconnaissance des canaux de tri des déchets de la firme concernée.

En effet, c'est avec l'engagement de tous que l'entreprise peut diminuer et mieux gérer ses déchets. Le personnel est prêt à s'impliquer, s'il comprend l'importance de ses actes et si les conditions facilitant l'application des nouvelles règles sont mises en place. En réalité, la conversion des habitudes et la victoire sur les résistances prévisibles des salariés sont des actions indispensables pour obtenir leur adhésion au projet de gestion des déchets en entreprise. La communication interne doit dès lors être positive, claire, interactive, incitative et s'organiser autour d'un plan de sensibilisation.

Mieux trier ses déchets

Le tri sélectif est obligatoire pour une gestion efficiente des déchets. Il est réalisé en fonction de leurs catégories et de l'opportunité ainsi que de la possibilité de leur valorisation. Ainsi, les déchets dangereux ne doivent normalement pas être stockés au même endroit que les déchets inoffensifs. La réglementation rend d'ailleurs inévitable la valorisation de nombreux déchets : piles, déchets d'équipements électriques et électroniques, huiles usagées, etc.

Il est de fait nécessaire de rendre disponibles des bacs de tri pour chaque catégorie de détritus avec une inscription visible, afin de parvenir à une efficace gestion des déchets en entreprise. Ensuite, il faudra aménager des espaces de stockage distinctifs à proximité des lieux de production des déchets et communiquer auprès du personnel afin de définir l'organisation de leur collecte.

Bien évidemment, il faut noter que le recyclage et le tri des déchets au sein d'une entreprise sont déjà des réflexes partagés par l'ensemble des acteurs professionnels. Des matières comme la ferraille, le plastique, le plâtre, le cuivre ou le bois sont entièrement recyclables, seulement, l'exigence les concernant a trait à la maîtrise des filières de retraitement et la connaissance de la traçabilité des déchets ; un aspect à ne pas négliger. Les entreprises qui utilisent ces matières au quotidien peuvent solliciter les services des organismes privés de gestion des déchets en entreprise, car ces derniers possèdent un savoir-faire avéré du secteur.

Bien choisir un prestataire

Il est possible et recommandé d'ailleurs, hormis l'implication du personnel dans la gestion des détritus, de faire appel à un prestataire externe. La négociation se veut être une étape capitale de la contractualisation. Celle-ci se réalise au plan financier, mais également au niveau du cahier des charges de la prestation et la vérification d'une souscription à une compagnie d'assurance. Le prestataire pourra proposer des procédures adaptées aux besoins de la firme, en prenant la responsabilité de la gestion des déchets, afin de permettre à celle-ci de se concentrer sur son activité principale.

Par ailleurs, la collecte, le tri, l'élimination et donc la gestion des déchets en entreprise passe par le bon choix des équipements de collecte et des contenants. Le prestataire pourra proposer une solution de collecte et de tri pour chaque type de déchets : poubelles, supports de sacs, sacs poubelles, corbeilles de tri, collecteurs de tri, bennes à déchets, caisses-palettes, bacs de vidange, poubelles antifeu, cendriers…

Bon à retenir

Les récentes évolutions du cadre réglementaire, en particulier la loi relative à la transition énergétique, amènent à réfléchir sur les moyens de collecte, de tri et de gestion des déchets en entreprise. Il est donc très capital d'effectuer un répertoire des différentes lois en vigueur en matière de déchets qui concernent l'entreprise. Cela permettra spécialement d'apprécier les dangers de non-conformité réglementaire, de découvrir les éventuelles irrégularités qu'il pourrait y avoir, mais aussi de préparer une stratégie de veille réglementaire.

De plus, il est important de préciser qu'il est formellement interdit de brûler des déchets en plein air ou à l'aide d'un incinérateur individuel sans autorisation. L'abandon ou le dépôt sauvage des déchets dans un endroit non approprié ainsi que le jet des déchets non conformes dans le réseau d'assainissement collectif sont également prohibés. Il faut enfin retenir que la gestion des déchets en entreprise ne doit aboutir à un mélange de catégories de déchets dangereux avec les déchets non dangereux et les déchets d'emballages avec d'autres types de détritus.


© Bernard France SAS | |

Ce contenu didactique vous est proposé à titre informatif et n'engage en rien la responsabilité de Bernard.

Articles consultés récemment

Les articles que vous avez consultés lors de vos dernières visites.

Tous vos articles consultés seront placés ici.

loadingchargement en cours