spinner
sac-poubelle-compostable-sac-poubelle-ecologique
Blog

Focus sur l'utilisation du sac poubelle biodégradable

L'utilisation du sac-poubelle biodégradable s'impose comme un comportement responsable vis-à-vis de l'environnement. Les images de cette vaste marée de plastique, nommée le 7ème continent dérivant dans les océans et ses ravages causés sur la faune marine ont depuis quelque temps alerté l'opinion publique. Mais suffit-il d'employer ces sacs pour enrayer le problème des sacs plastique ? Quant aux procédés de fabrication actuels, sont-ils vraiment au point ? Gros plan sur un nouvel usage.

Différents types de sac-poubelle biodégradable

Le sac plastique a fait peau neuve en adoptant de nouveaux procédés de fabrication visant à le rendre moins nocif, lorsqu'il devient hors d'usage. Mais les bénéfices d'un sac-poubelle biodégradable varient quand même en fonction des procédés de fabrication utilisés.

Le sac en fécule de pomme de terre

Certainement celui qui offre les meilleures performances, car il a la propriété de se biodégrader en 180 jours. Sous l'action de la décomposition en terre et des micro-organismes, il aurait la propriété de se dissoudre pour ne pas laisser de trace. Le fécule de pomme de terre, à l'origine destiné aux industries textiles et aux cols amidonnées se retrouve aujourd'hui faire partie des agro matériaux que l'on retrouve dans les bioplastiques, mais aussi dans les matériaux de construction et d'isolation.

Le sac oxo-biodégradable

Ce sac poubelle biodégradable, aussi appelé sac « oxo-fragmentable » est fabriqué en plastique conventionnel, auquel on rajoute un additif qui va l'aider à se désagréger en micro particules.

Le préfixe « oxo » signifie que pour se dégrader, le matériau a besoin d'oxygène. Cependant, il ne se dégrade pas totalement, car il laisse quand même quelques micros particules. L'intérêt de ce sac est qu'il ne se transformera pas en déchet entier, susceptible, en particulier d'étrangler les animaux.

Le sac compostable

compost

On l'assimile à tort au sac-poubelle biodégradable, mais ils n'ont pas la même finalité. Il peut être composé de différents matériaux comme le papier ou l'amidon transformé en résine, mais il doit se décomposer au même rythme que les végétaux. Ce type de sac doit porter une norme environnementale et être certifié par un organisme indépendant. Selon cette norme, leur dégradation doit atteindre 90 % en 6 mois. Un sac-poubelle biodégradable ne doit pas être confondu avec un sac compostable, car ses additifs chimiques peuvent contaminer le compost et en altérer la qualité.

Le sac poubelle et son impact sur la planète

Il faut savoir qu'en France, la politique choisie en matière du traitement des déchets est celle de l'enfouissement, contrairement à d'autres pays où l'on préfère l'incinération ou le recyclage. Si demain, l'incinération devenait la norme, cela aurait une incidence sur le bilan écologique du sac-poubelle biodégradable.

banniere-sac-poubelle-biodegradable-atoubio.jpg

De fait, il faut savoir qu'un sac-poubelle en polyéthylène classique facilite le processus de combustion. Il dégage, en effet beaucoup de chaleur et fait office de combustible dans l'élimination des déchets. On considère que la combustion de produits plastiques évite d'avoir à utiliser des combustibles complémentaires comme le pétrole, et permet d'avoir une combustion contrôlée.

Or le sac-poubelle biodégradable se consume moins bien et ne joue pas ce rôle d'apport lors de la combustion. Le polyéthylène des sacs-poubelles standard est de plus recyclable. Donc, les efforts entrepris pour fabriquer des sacs plus écologiques peuvent être contrecarrés par les décisions prises par les pouvoirs publics.

Il ne faut pas non plus culpabiliser trop rapidement au sujet des tonnes de déchets de plastiques qui dérivent à la surface du globe. Les études sérieuses ont établi que ces déchets ne provenaient pas ou très peu de pays comme la France, qui ont les moyens financiers d'entreprendre le traitement de leurs déchets. Les sacs plastiques qui se retrouvent en mer proviennent des pays d'Afrique et d'Asie où il n'existe pas de tels programmes. Dans certains pays comme l'Inde, les déchets sont charriés par des grands fleuves comme le Gange, ce qui accélère la pollution des océans. Malheureusement, le sac plastique biodégradable coût beaucoup plus cher à la production et ces pays ne pourraient pas en supporter le coût.

Il ne faut pas oublier non plus tous les comportements alternatifs qui se développent autour de la préservation de la planète. Le plus important consiste à moins consommer et nous incite à faire de la récupération au niveau de tous nos emballages, en particulier de nos sacs-poubelles. Ainsi, aux côtés du sac-poubelle biodégradable, le sac en plastique recyclé connait aussi un certain engouement. L'un des plus sages conseils à suivre est bien sûr de réduire nos déchets. Pourquoi ne pas passer aussi aux produits en vrac ? Le plus sûr moyen d'alléger la somme de tout ce que nous jetons chaque année !

La fin des sacs-poubelle en plastique n'est pas pour demain. Les nouvelles matières plus écologiques et les sacs en plastique recyclés sont certainement des solutions d'avenir. Les scientifiques planchent aussi à de nouvelles solutions, car le traitement des déchets plastique pose, dans son ensemble un vaste problème d'écologie.

© Bernard | 13 février 2020

Nos promotions du moment

Nos promotions du moment

Ce contenu didactique vous est proposé à titre informatif et n'engage en rien la responsabilité de Bernard.