N°1 de l'hygiène, de l'entretien et de la sécurité en entreprise
Devis
2
Reprenez vos achats là où vous vous étiez arrêté.
spinner
Comment choisir son gel hydroalcoolique ?
Blog

Quel gel hydroalcoolique choisir ?

Depuis le démarrage de la pandémie de coronavirus, les gels hydroalcooliques sont sur le devant de la scène. Recommandée par les autorités sanitaires, l’utilisation d’une solution hydroalcoolique permet de se prémunir contre l’infection au Covid-19 lorsqu’il n’est pas possible de se laver les mains avec de l’eau et du savon. Néanmoins, pas question d’employer n’importe quel produit : seul un effet virucide garanti permet de se protéger contre le virus. De sorte qu’il est important de se demander : quel gel hydroalcoolique choisir ? Bernard vous guide.

Où acheter un bon gel hydroalcoolique ?

La question de savoir quel gel hydroalcoolique choisir doit s’accompagner d’une interrogation sur l’endroit où acheter sa solution.

Parce que des produits circulent dont l’efficacité n’est pas garantie, il est préférable d’opter pour la sécurité et de privilégier des revendeurs spécialisés : pharmacies, supermarchés, ou fournisseurs de produits d’hygiène pour les professionnels comme Bernard (vous trouverez forcément un gel hydroalcoolique adapté à vos besoins dans notre sélection). Ces produits sont fournis par des laboratoires pharmaceutiques et subissent un contrôle de qualité rigoureux d’avant d’être mis en vente.

Les autorités sanitaires conseillent également de ne pas fabriquer son propre gel hydroalcoolique à la maison. La composition de ce produit exige de respecter des règles strictes, en particulier une concentration en alcool supérieure à 60 % pour assurer un effet virucide (voir, plus bas, notre partie « quel gel hydroalcoolique choisir ? »), mais inférieure à 90 % pour ne pas abîmer les mains. En outre, la fabrication nécessite des conditions d’hygiène poussées qui sont difficilement obtenues à domicile.

Quel gel hydroalcoolique choisir ?

Pour déterminer quel gel hydroalcoolique choisir, il faut s’intéresser aux critères qui garantissent l’efficacité de la solution.

  • La concentration en alcool. C’est le critère le plus important pour savoir quel gel hydroalcoolique choisir. Elle doit être comprise entre 60 et 80 %. En deçà de 60 %, l’effet virucide du gel hydroalcoolique n’est pas garanti. Au-delà de 80 %, il existe un risque d’irruptions cutanées au niveau des mains. La concentration est indiquée sur l’étiquette, ainsi que le type d’alcool utilisé dans la composition (éthanol, propane-1-ol ou n-propanol, propane-2-ol ou isopropanol).
  • La mention de la norme EN 14476. Elle signifie que la solution hydroalcoolique a fait l’objet de tests rigoureux dans le but de vérifier son action virucide (ou bactéricide). À défaut, on saura quel gel hydroalcoolique choisir en fonction de la présence sur l’étiquette d’une mention « gel hydroalcoolique pour l’antisepsie des mains – arrêté dérogatoire » ou « solution hydroalcoolique recommandée par l’OMS pour l’antisepsie des mains ». D’autres indications doivent apparaître sur le flacon : le nom du fabricant, la date de fabrication, le numéro du lot, les conditions de conservation et les précautions d’utilisation.
  • La liste des ingrédients. Elle doit être aussi courte que possible, idéalement pas plus de quatre – alcool, eau distillée ou eau bouillie refroidie, peroxyde d’hydrogène, glycérol. L’Agence de sécurité sanitaire souligne que les composants parfois ajoutés aux solutions hydroalcooliques peuvent être toxiques (c’est le cas du triclosan que l’on retrouve dans certains cosmétiques) ou avoir une influence négative sur l’efficacité virucide du produit et/ou sur le temps de contact nécessaire sur les mains pour obtenir l’effet voulu.
Coup de cœur bernard - Gel hydroalcoolique 500ml + pompe

Ces trois critères vous aideront à déterminer quel gel hydroalcoolique choisir et ce qu’il faut regarder sur l’étiquette avant d’acheter. Enfin, comme indiqué dans cet article de quechoisir.org, une technique permet de distinguer rapidement un gel conforme d’un autre : le premier doit s’évaporer après l’application et ne pas coller aux mains.

Il ne vous reste plus qu’à choisir le type de produit souhaité (gel ou mousse), la contenance (en fonction des besoins de votre entreprise : 100 ml, 300 ml, 500 ml, bidon de 5 L…) et le mode de distribution (distributeur mural, station de désinfection des mains, etc.). Et, bien sûr, prendre soin de l’employer quand c’est nécessaire !

© Bernard | 26 avril 2021

Ce contenu didactique vous est proposé à titre informatif et n'engage en rien la responsabilité de Bernard.