N°1 de l'hygiène, de l'entretien et de la sécurité en entreprise
(0,125€ht/min)
Devis
0
Reprenez vos achats là où vous vous étiez arrêté.
spinner
comment-nettoyer-un-tapis
Blog

Comment nettoyer un tapis ?

Revêtement de sol aux multiples qualités, le tapis ne bénéficie pas toujours du soin qui lui est dû. Le nettoyage partiel ou complet d'un tapis prolongera sa durée de vie et lui permettra de conserver un aspect flamboyant. Si vous vous demandez comment nettoyer un tapis, la réponse est ci-dessous…

Quel type de tapis devez-vous nettoyer ?

Le nettoyage d'un tapis n'est pas un geste simple et nécessite de se pencher sur les caractéristiques du support à nettoyer. On peut distinguer les tapis à poils ras et les tapis à poils longs, mais également les tapis synthétiques et les tapis en fibres naturelles. Chaque type de tapis exige un soin particulier spécifique à la longueur de ses poils et au matériau qui le constitue, ceci afin de ne pas le détériorer et prolonger sa durée de vie.

Tapis poils ras ou longs ?

La première difficulté lorsque l'on décide de laver un tapis est de trouver le moyen de rendre leur propreté aux poils sur toute leur longueur. Avec un tapis à poils longs, la tâche est plus délicate et plus longue car le volume de matière à nettoyer est tout simplement plus conséquente, sans compter le risque de se voir confronté à des nœuds ou un phénomène de peluchage, moins présent avec des tapis à poils ras. Le shampouinage - s'il est nécessaire prendra plus de temps, tout comme le séchage qui en toute logique sera également plus long.

Tapis synthétiques ou en fibre naturelle ?

L'autre aspect à prendre en considération lors du nettoyage de vos tapis est la matière dont sont constituées les fibres du tapis. Les fibres synthétiques et celles dites « naturelles » n'offrent pas les mêmes qualités en termes de douceur, de souplesse et de résistance. Pour ces raisons, les méthodes de nettoyage et les produits d'entretien à utiliser ne peuvent pas être les mêmes, ceci afin de préserver leurs qualités spécifiques. Des détergents non adaptés pourraient endommager vos tapis, les rendre fragiles ou rêches sans qu'il soit possible de revenir en arrière.

Exemples de matériaux synthétiques utilisées dans la confection de tapis :

  • Polyester
  • Polypropylène
  • Nylon
  • Oléfine
  • Triexta

Exemples de fibres naturelles utilisées dans la confection de tapis :

  • Laine
  • Coton
  • Jute
  • Jonc de mer
  • Fibre de coco
  • Sisal
  • Chanvre

Le choix des matériaux utilisés pour la fabrication des tapis détermine les caractéristiques de ceux-ci. Là où les fibres naturelles sont plus sensibles aux taches, les synthétiques s'en débarrassent plus facilement. De même, les fils synthétiques retiennent moins l'humidité et offrent donc un temps de séchage plus court que leurs homologues naturels. Les tapis en fibres naturelles ne sont pas en reste et sont appréciés pour leur douceur et leur absence de production d'électricité statique.

Les qualités des tapis synthétiques

Les tapis synthétiques offrent les qualités suivantes :

  • Résistance dans le temps variable en fonction du matériau (là où le polypropylène est très résistant, la viscose est très fragile)
  • Entretien facile
  • Peuvent facilement comporter des couleurs ou des motifs
  • Peu chers

Les qualités des tapis naturels

Les tapis naturels offrent les qualités suivantes :

  • Écologiques
  • Résistants dans le temps, quelle que soit la matière et le lieu d'usage
  • Certains matériaux (laine, lin) sont d'excellent isolants thermiques et phoniques
  • Caractère authentique

Quelle que soit la nature des fibres, synthétiques ou naturelles, elles sont utilisées pour leurs propriétés spécifiques, mais peuvent être utilisées ensemble (sous forme de matériau hybride appelé « tissu mélangé ») pour bénéficier de leurs qualités combinées.

Nettoyage occasionnel ou remise à neuf ?

Pour prolonger la durée de vie de vos tapis, il convient de les garder aussi propre que possible. Un entretien sommaire mais régulier est une condition nécessaire à la longévité de vos revêtements de sol. Cependant, après un certain temps, un nettoyage au cœur des mailles sera inévitable et redonnera l'aspect du neuf à vos tapis, moyennant un peu de méthode et d'huile de coude.

Entretien régulier

Peu importe la matière de votre tapis, le dépoussiérage est incontournable. Si la méthode « à l'ancienne » reste une valeur sûre, à savoir secouer et frapper votre tapis afin d'en expulser la poussière accumulée, un passage à l'aspirateur peut également faire l'affaire. Pour les tapis à poils longs, il est même conseillé d'utiliser un aspirateur puissant muni d'une tête rotative. Les poils seront à la fois brossés et aspirés, les débarrassant efficacement des peluches et particules présentes au cœur du tapis.

coup-coeur-nettoyant-moquette-shampooing-spado-pro

Pour les petites taches du quotidien, l'application d'un mousse nettoyante pour tapis et moquettes permet de détacher presque tous les matériaux sans pour autant recourir à un shampouinage complet. Le temps d'action est variable mais ne dépasse pas quelques minutes, ce qui permet un séchage rapide sur tous les supports.

Nettoyage en profondeur

Nettoyer un tapis en profondeur et tenter de lui redonner l'aspect du neuf est possible, à condition toutefois d'utiliser les détergents appropriés en fonction du matériau à traiter. L'action mécanique est aussi un bon moyen de laver profondément et de gagner du temps. Brosser les poils de vos tapis à l'aide un balai brosse de type « lave-pont » vous permettra de faire pénétrer le nettoyant au cœur des fibres et d'en décoller la saleté. Certaines matières étant plus fragiles que d'autres, il est primordial d'en connaître les caractéristiques afin de ne pas altérer leurs propriétés et ne pas les détériorer. Ainsi, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour préserver l'aspect de vos tapis.

Machines de nettoyage

Pour réussir l'entretien de vos tapis, apprenez à connaître les spécificités des différentes machines de nettoyage des sols :

  • Aspirateur : le plus courant des appareils de nettoyage des sols. Il fonctionne par aspiration produite par une chambre à vide. Depuis le 1er septembre 2017, la réglementation européenne sur les économies d’énergie impose une limitation à 900W pour la puissance des aspirateurs, ce qui n'empêche pas l'efficacité de ce type d'appareil pour dépoussiérer les fibres des tapis et moquettes. Pour assurer un dépoussiérage satisfaisant, passez l'aspirateur sur vos tapis au moins une fois par semaine, en prenant soin de croiser vos passages, avec ou sans brosse rotative.
  • Shampouineuse (ou injecteur-extracteur) : machine la plus indiquée pour le nettoyage en profondeur des tapis et moquettes, celle qu'on appelle également « injecteur-extracteur » permet de faire pénétrer un détergent au cœur des fibres puis de le récupérer par aspiration. Le décrassage des mailles de votre tapis par action détergente est facilité par l'utilisation de cet appareil spécialement dédié au lavage des surfaces textiles. Deux fonctions sont disponibles ; la première injecte le mélange eau et shampooing dans le tapis, et la seconde aspire le liquide (deux cuves sont d'ailleurs prévues ; pour stocker l'eau propre et récupérer l'eau souillée). Ces deux fonctions d'injection et d'extraction peuvent être utilisées de manière combinée pour limiter le temps d'imprégnation du support. Ceci permet également de réduire le temps de séchage : sitôt mouillé, sitôt aspiré ! En plus de permettre un nettoyage en profondeur des tapis, la shampouineuse est couramment utilisée pour le nettoyage des sièges auto et autres canapés.
  • Nettoyeur vapeur : très en vogue pour le nettoyage des vitres, le nettoyeur vapeur s'impose aussi sur le marché du nettoyage des tapis et des moquettes. Son fonctionnement est simple et repose sur la simple génération de vapeur d'eau injectée dans la surface à nettoyer. La plupart des nettoyeurs vapeur pour tapis ne disposent pas de système d'aspiration (contrairement aux injecteurs-extracteurs), ce qui occasionne une humidité persistante lorsque le traitement est prolongé. Si transformée en vapeur l'eau tend à se dissiper rapidement, il n'est jamais assuré qu'elle ne reste pas en partie imprégnée dans les fibres du tapis. Plusieurs avantages sont cependant notables : la chaleur de la vapeur d'eau permet de détruire 99% des acariens et des bactéries, sans pour autant vous débarrasser des particules et des poussières. Plus écologique que la shampouineuse, car ne nécessitant pas de détergent, le nettoyeur vapeur est simple d'utilisation et reste un excellent compromis entre l'aspirateur et l'injecteur-extracteur.

Désincruster des taches sur un tapis

Une fois l'entretien régulier de vos tapis et leur nettoyage en profondeur maîtrisés, il est possible que des taches incrustées restent visibles dans les fibres de vos tapis. Traces courantes laissées par une utilisation normale de vos tapis ou taches accidentelles survenues ponctuellement, les salissures ont toutes une histoire et une spécificité.

Types de taches

Une tache incrustée sur un tapis peut être traitée de différentes façons, en fonction de ses caractéristiques. Quelle matière a produit la tache ? Matière organique ? Grasse ? Non-grasse ? La tache a-t-elle eu le temps de sécher ? La tache doit-elle impérativement être nettoyée à froid ? Mon tapis supporte-t-il tous les détergents ? Tant de questions auxquelles il faut répondre pour être sûr de nettoyer le tapis de la manière la plus efficace et respectueuse possible.

  • Taches de graisse ou matière très grasse : contre le gras, plusieurs solutions peuvent être envisagées. L'utilisation d'un produit absorbant en poudre (bicarbonate, terre de Sommières ou talc) permettra de désolidariser la matière grasse et les poils du tapis afin de l'agglomérer en particules solides. Une fois le gras associé à la poudre, il suffira de s'en débarrasser à l'aide d'un aspirateur. Notez que cette méthode est aussi efficace sur les taches liquides, comme la sauce, le vin et autres boissons colorantes. Une autre solution consiste à utiliser du savon. Le savon (savon noir, savon de Marseille, ou savon d'Alep) associé à l'eau sépare les liaisons entre les cellules de gras, les piège et permet de les séparer de la fibre du tapis. Un rinçage abondant à l'eau permet de terminer la manœuvre et de retrouver un tapis propre. Notez que l'utilisation d'eau chaude est fortement conseillée tant elle permet une meilleure efficacité. Attention cependant à vérifier que les fibres de votre tapis ou de votre moquette ne sont pas trop sensibles à la chaleur. Une dernière astuce consiste à absorber le gras - non plus avec une poudre fine, mais à l'aide d'un essuie-tout sec ou d'un chiffon microfibre, et d'appliquer délicatement un fer à repasser à température modérée. La tache de gras par action de capillarité sera transférée vers l'essuie-tout. Cette action est adaptée aux tapis à poils naturels et fortement déconseillée pour ceux craignant la chaleur comme le nylon ou le polypropylène.
  • Taches de sang : réputées pour leur ténacité, les taches de sang peuvent pourtant être nettoyer efficacement sans laisser de trace ou d'auréole. Le critère primordial pour ce faire est d'agir le plus rapidement possible et de ne pas laisser sécher le sang. Dans la mesure du possible, il convient d'imbiber fortement le tapis à l'eau froide, et dans l'idéal de laisser couler un filet d'eau froide en continu sur la tache tout en frottant à la main ou à l'aide d'une éponge. Rappelons-le, l'eau ne doit pas être utilisée chaude, ce qui reviendrait à fixer les pigments dans le tapis. L'ajout de savon permettra de nettoyer les fibres en désincrustant les éventuelles traces de gras. Rincez abondamment à l'eau froide pour achever de rendre à votre tapis un aspect propre et présentable.
  • Taches séchées : en fonction de l'aspect de la tache, l'action à mener ne sera pas la même. Il est donc important d'identifier précisément de quoi il est question. Une tache séchée sur un tapis peut revêtir des formes très différentes, par sa texture (granuleuse ou lisse, dure ou souple), son uniformité (est-elle sèche ou durcie dans son ensemble ou seulement partiellement ?) et son adhérence aux fibres. Le première chose à faire est de vérifier si la matière peut s'effriter facilement. Si c'est le cas, effriter au maximum pour dégager les poils du tapis sans détergent, puis d'aspirer la poussière ou les grains ainsi créés. Les particules restantes pourront faire l'objet d'un nettoyage classique à l'eau et au savon (voir plus haut). Pour les taches séchées qui présentent la particularité d'adhérer fortement aux fibres, sans qu'on puisse désagréger la matière, préférez l'utilisation d'un détergent spécifique et d'une éponge pour décomposer la matière de la tache et décoller les poils du tapis plus facilement.
  • Chewing-gum collé : pour le cas particulier qu'est le chewing-gum collé sur le tapis, il faut s'efforcer de rendre son aspect collant inopérant. Pour cela, le froid est un allié de poids et permettra de durcir la pâte afin de la rendre cassante. Pour appliquer efficacement du froid sur le chewing-gum, sans appliquer un glaçon ou mettre votre tapis au congélateur, il existe la solution de la bombe de froid, couramment utilisée dans le milieu médical ou sportif.

En finir avec les acariens

Très souvent à l'origine d'allergies et de troubles respiratoires, les acariens, ces minuscules parasites de la famille des arachnides trouvent refuge au plus profond des mailles de vos tapis, moquettes, tissus et linge de maison. Si dépoussiérer les tapis (de préférence à l'extérieur) est une action nécessaire pour lutter contre leur prolifération, s'en débarrasser durablement exige des traitements exhaustifs et réguliers à la fois. Les produits antiacariens (ou acaricides) peuvent contenir des huiles essentielles, qui agissent comme répulsif naturel et perturbent les comportements vitaux des acariens. Les agents plus radicaux auront pour effet la destruction définitive des parasites, sans pour autant offrir une innocuité sur l'environnement.

Détergents spécifiques ou recettes de grand-mère ?

Si de nombreux produits de nettoyage des tapis répondent aux exigence de la plus grande propreté possible, force est de constater que deux écoles s'affrontent : les détergents issus de l'industrie chimique, et les produits de droguerie de nos aïeux, réputés plus verts.

Produits d'entretien pour tapis

Si votre tapis ou votre moquette nécessite un nettoyage rapide et efficace, plusieurs produits pourront vous aider. On trouve dans le commerce de nombreuses références de mousses désincrustantes, shampooings moquette et autres sprays nettoyants pour tapis. Plusieurs marques professionnelles proposent leurs solutions de nettoyage pour tapis et moquettes, et se nomment Vanish, Spado ou encore King. La plupart de ces nettoyants pour tapis sont adaptés à tous types de fibres et tendent à désincruster tous types de taches. Les différences notables qu'on peut observer sont la quantité à utiliser, le temps d'action et le temps de séchage. Certains sont destinés à éliminer les acariens.

Produits d'antan

À l'heure où l'écologie est devenue un sujet de société majeur, le nettoyage n'échappe pas à une évolution vers l'usage de détachants plus respectueux de l'environnement. Les produits utilisés autrefois - souvent reconnus comme plus écologiques et tout aussi efficaces - ont retrouvé leur place sur nos étagères. Pour détacher tapis et moquettes, le bicarbonate de soude, le vinaigre blanc voire le jus de citron offrent des résultats surprenants contre presque tous types de taches. Sans oublier les savons issus de recettes ancestrales, savon d'Alep, savon noir et savon de Marseille qui restent des valeurs sûres pour tous les types de nettoyages.

Séchage d'un tapis après lavage

Le nettoyage localisé d'un tapis ne nécessite en général pas un temps de séchage long, ni trop compliqué à mettre en œuvre. Si les fibres ne sont pas trop imbibées, quelques minutes ou quelques heures dans un lieu aéré suffiront à retrouver un revêtement de sol parfaitement sec et propre. Pour un lavage en profondeur ou à grande eau, d'autres méthodes sont requises.

Sécher son tapis en plusieurs étapes

À l'issue d'un lavage rigoureux d'un tapis ou d'une moquette, lorsqu'une grande partie ou la totalité du revêtement a été mouillé, le séchage prend une tout autre tournure. Pour évacuer un maximum d'eau, un premier passage vigoureux au racleau évacuera une bonne partie de l'eau souillée et des poussières restées en surface. Dans un second temps, l'usage d'un aspirateur eau et poussière extraira l'eau restée piégée dans la matière et vous évitera un essorage fastidieux. Dotés d'une puissance supérieure aux aspirateurs ménagers classiques, ces aspirateurs également utilisés sur les chantiers sont capables d'extraire de grandes quantités d'eau en quelques minutes. Une fois votre tapis expurgé de la majeure partie de l'eau, il pourra être étendu sur une surface plane et si possible chaude afin d'accélérer le processus d'évaporation de l'eau. Le séchage à l'air libre est également une option à ne pas négliger, encore faut-il avoir de quoi étendre son tapis dans de bonnes conditions.

© Bernard | 09 mai 2022

Nos promotions du moment

Nos promotions du moment

Ce contenu didactique vous est proposé à titre informatif et n'engage en rien la responsabilité de Bernard.